Leçons de productivité de Ralph Waldo Emerson

règles de vie

« la seule personne que vous êtes destinée à devenir est celle que vous avez décidé d’être » – R. W. Emerson

Avant tout nos auteurs contemporains, avant l’ère d’internet, des écrivains ont été les précurseurs d’ouvrages sur la productivité et l’art de gérer son temps.

Un auteur américain , Ralph Waldo Emerson, est très connu dans son pays pour ses Essais, peut-être un peu moins en Europe.

Voici quelques règles de vie présentes dans ses œuvres.

1. Notez tout

Les hommes sont nés pour écrire … Tout ce qu’il voit ou ressent, peut être représenté, modélisé. Emerson croit que tout ce qui peut être pensé peut être écrit, et le met en relation avec le divin. Sans aller si loin, il tirera félicité de sa plume. A ses yeux, un homme a la faculté de saisir l’information, et celle-ci donne accès à un univers de possibilités.

Un problème auquel a fait face Emerson toute sa vie était la possession d’un esprit ingérable, d’après lui. Ses pensées sautaient rapidement d’une idée à une autre. Il a eu des moments dans la vie où les idées de son esprit jaillissaient comme l’eau d’un barrage rompu. Pendant ces périodes, Emerson avait du mal à organiser ses pensées de manière efficace. Pourtant, ces déluges ont disparu en un clin d’œil et il a ensuite été assailli par un volcan intellectuel.

Afin de gérer ces fluctuations, Emerson a tenu un journal. Chaque jour, il a recueilli la moindre pensée, idée ou rêve qui traversa son esprit. Cela a lui permis une meilleure organisation de ses pensées quand elles coulaient librement et de stimuler de nouvelles idées quand il a rencontré une période de « pages blanches ». L’écriture a aidé Emerson à donner un sens au monde. Il reviendra sur les idées qu’il avait enregistrées et les ajouter à ses nouvelles connaissances. Un grand merci à l’habitude de journalisation d’Emerson, car il nous a laissé ses grands essais sur la simplicité et l’autonomie.

Règle de vie Emerson

Relevez le défi de 30 jours et se concentrer entièrement sur ​​la collecte de vos pensées dans un journal. Chaque fois qu’une pensée voltige à travers votre esprit, vous l’enregistrez. Assurez-vous de capturer vos pensées omniprésentes en conservant un petit carnet avec vous partout. Personnellement, je travaille toujours avec un ordinateur et Notepad est ouvert.

2. Éliminer les distractions

La prudence dans la vie, c’est la concentration, le contraire en est la dispersion: et il ne fait aucune différence sur la qualité des dispersions : grossières ou fines, propriétés, soucis, amis, et les habitudes sociale, ou politique, ou de la musique, ou festin. . . Amis, livres, images,  – tous sont des distractions qui provoquent des oscillations dans notre quotidien, et rend impossible  un bon équilibre et une ligne droite . Vous devez choisir votre travail, vous prenez ce que votre cerveau peut assimiler, et laisser tomber tout le reste. C’est seulement ainsi que la quantité de force vitale s’accumule, ce qui peut valider le passage de la connaissance à l’action.

Emerson a compris très tôt dans sa carrière d’écrivain, que s’il devait réussir, l’accent devait être porté sur  la tâche à accomplir. En éliminant les distractions dans sa vie, Emerson a créé un environnement dans lequel il pourrait se concentrer entièrement sur son travail le plus important. Cela ne veut pas dire que Emerson était un ermite qui vivait uniquement pour le travail. Il aimait à s’engager dans des conversations avec des amis dans sa maison ou chez eux et à l’étranger. Mais il n’a pas laissé de telles choses diminuer sa passion pour l’écriture et les conférences.

Règle de vie Emerson

Emerson a éliminé les distractions en limitant la quantité de livres qu’il lisait, en rationalisant les “corvées” comme les tâches ménagères, et en évitant les relations avec les personnes  énergivores. Même si aujourd’hui il y a beaucoup plus de distractions qu’à l’époque d’Emerson, nous aussi, nous pouvons réduire notre consommation de l’information. Mettez la Productivitéen pratique, en limitant la quantité de choses que vous possédez, flux RSS que vous lisez, et le nombre de vérification du courrier électronique. En faisant cela, vous allez créer un environnement propice à faire avancer les choses.

3. Continuez à avancer

« Ah! », A déclaré un peintre, courageux d’après moi, en pensant à ces choses, «si un homme a échoué, vous trouverez qu’il a rêvé au lieu de travailler. Il n’y a pas de chemin vers le succès dans notre art, mais enlever votre manteau, préparer la peinture, et travailler comme un forçat du chemin de fer, toute la journée et tous les jours. « 

Emerson a compris que c’est la nature humaine de céder rapidement  à la facilité. La Nature ne cesse de nous tirer vers le chemin de la moindre résistance. Pour lutter contre cette tendance naturelle à la paresse, Emerson a souligné qu’il faut « utiliser tous les leviers qui nous mettent en. . .un état productif. » Pour Emerson, le levier le plus efficace pour la paresse est le travail.

Emerson savait qu’une fois la motivation éteinte, il est difficile de la ressusciter.Il a gardé sa motivation en éveil constamment. Quand les temps étaient difficiles et les idées ne venait pas de lui, Emerson a continué à travailler en sachant que l’inspiration viendrait bientôt. Dans une lettre adressée à une connaissance, Emerson a comparé l’esprit à un poirier qui passe par une saison de nudité et tout à coup éclate dans une explosion de fruits.Cependant, l’agriculteur doit continuer de tailler et greffer, même pendant ces moments de stérilité pour la moisson.

Règle de vie Emerson  

Continuer à travailler même si vous êtes fatigué, restez fixé sur votre objectif. Utilisez une liste de motivation pour vous aider à rester en mouvement dans la bonne direction. Vous irez puiser dans cette liste à chaque fois que vous sentez une baisse de punch.

Comme quoi, les principes ne datent pas d’hier. Je suis repassé par hasard ( est-ce vraiment un hasard ? 😉   ) sur les Essais de cet auteur et j’ai souhaité vous les faire partager.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aussi tendance à vous laisser aller ? ou bien restez-vous  fixé sur vos objectifs ?

Laissez-moi un commentaire, je le lirai avec plaisir.

Bonne journée

Philippe

Leave a Reply

Close Menu