Apprendre

En déménageant, j’ai remis dans mes cartons 2 livres usés par tant de relecture, les quatre accords toltèques et la vie est un jeu, en voici les règles.

J’ai repensé à la façon dont ma génération a appris à l’école, avec nos parents, dans une autre vie:-)

Et comment les enfants de mes enfants pourraient apprendre à leur tour ?

A la lumière de tout cela, il me semble que la première chose serait de leur dire : n’apprenez rien à vos enfants !

En tout cas, plus rien comme on apprend depuis 60 ans, les mêmes choses, de la même façon, dans un monde qui n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui.

Et comment sera-t-il quand ils auront 20 ans ? Personne n’en sait rien.

J’ai appris beaucoup en lisant ces bouquins, et surtout en les mettant en pratique. Mes enfants étaient déjà un peu grands, mais je suis depuis 20 ans maintenant avec les grands enfants que nous sommes tous dans le monde de la formation  😉

Je vous livre donc quelques compétences essentielles  que j’aimerai que nos jeunes enfants d’aujourd’hui apprennent.

1.Poser des questions

Vouloir  pour nos enfants  la capacité d’apprendre par eux-mêmes. Pour enseigner eux-mêmes quoi que ce soit. Parce que s’ils le peuvent, alors nous n’avons pas besoin de tout leur enseigner.

Tout ce dont ils ont besoin pour apprendre à l’avenir, ils peuvent le faire par leurs propres moyens. La première étape pour apprendre à enseigner quoi que ce soit vous-même est d’apprendre à poser des questions . Heureusement, les enfants n’ont pas de problème à ce sujet  – notre espoir est de tout simplement les encourager. Une excellente façon de le faire est de le modéliser.

Lorsque vous et votre enfant rencontrez quelque chose de nouveau, poser des questions et explorer les réponses possibles avec votre enfant. Quand il pose des questions, récompenser l’enfant au lieu de le punir (vous pourriez être surpris de savoir combien d’adultes découragent le questionnement).

2.Résolution des problèmes

Si un enfant peut résoudre les problèmes, il peut faire n’importe quel travail. Un nouveau travail peut être intimidant pour chacun d’entre nous, mais c’est en fait un autre problème à résoudre. Une nouvelle compétence, un nouvel environnement, un nouveau besoin … ce sont tout simplement des problèmes à résoudre.

Apprenez à votre enfant à résoudre les problèmes par la compréhension de la résolution de problème simple, puis en lui permettant de faire lui-même  certains exercices très faciles. Ne pas résoudre immédiatement tous les problèmes de votre enfant – laisser le explorer,  essayer différentes solutions possibles, et récompenser ces efforts. Finalement, votre enfant va développer la confiance en ses capacités de résolution de problèmes, et alors il  n’y a rien qu’il ne puisse faire.

3. S’attaquer à des projets

Longtemps chef de projet, je sais que beaucoup de travaux sont des séries de projets, parfois liées, ou petites, ou de grande taille ( généralement un groupe de petits projets). Travailler sur des projets avec votre enfant, en lui permettant de voir comment c’est fait en travaillant avec vous, et laisser le faire de plus en plus par lui-même. Quand il gagne en confiance, le laisser aborder plus de son propre chef. Bientôt, son apprentissage sera juste une série de projets qui le poussent en avant.

4.Trouver une passion

Ce qui me motive ce ne sont pas des objectifs, ni  la discipline, la motivation externe, ni la récompense … mais la passion. Quand je suis tellement excité que je ne peux pas m’empêcher de penser à quelque chose,  je vais forcément plonger dedans à fond, et la plupart du temps je vais terminer le projet et le faire aimer, partager à d’autres. Aidez votre enfant à trouver des choses qui le passionnent – essayer un tas de choses,  trouver celles qui l’enthousiasment, en l’aidant vraiment à  les apprécier.

5.  Indépendance

Enseigner à nos enfants à être autonomes. Un peu à la fois, bien sûr. Lentement, les encourager à faire des choses par eux-mêmes. Enseignez-leur comment le faire, modélisez , aidez les moins, puis laissez-les faire leurs propres erreurs. Leur donner confiance en eux-mêmes en leur faisant un tas de succès, et de les laisser résoudre les petites pannes.

Lorsqu’ils apprennent à être indépendants, ils apprennent qu’ils n’ont pas besoin d’un enseignant, d’un parent, ou un patron pour leur dire quoi faire. Ils peuvent gérer eux-mêmes,  être libre, et déterminer la direction qu’ils doivent prendre de leur propre chef.

6.  Être heureux de leur propre chef .

Un trop grand nombre d’entre nous, les parents, sommes préoccupés de choyer nos enfants, de les maintenir en laisse, ce qui les rend dépendants de compter sur notre présence pour le bonheur. Lorsque l’enfant grandit, il ne sait pas comment être heureux. Il doit s’attacher  immédiatement à un(e) ami(e) ou entre amis.

A défaut, ils trouveront leur bonheur dans d’autres choses extérieures – shopping, la nourriture, les jeux vidéo, Internet. Mais si un enfant apprend dès son jeune âge qu’il peut être heureux par lui-même , en jouant et en lisant et en imaginant, il possède l’une des compétences les plus précieuses qui soit. Permettez à vos enfants d’être seul à un âge précoce. Donnez-leur un espace privé, des temps pour eux seuls .

7.Compassion

L’une des compétences les plus essentielles qui soient. Nous en avons besoin pour bien fonctionner avec les autres, prendre soin des personnes autres que nous-mêmes, d’être heureux en rendant les autres heureux. Donner l’exemple de la compassion est la clé, même si elle n’est pas facile à trouver. Faire preuve de compassion envers votre enfant en tout temps, et pour les autres. Montrez-leur l’empathie en se demandant comment ils pensent que d’autres pourraient se sentir.

Penser tout haut à propos de la façon dont vous pensez que d’autres pourraient se sentir. Démontrer à chaque occasion comment soulager la souffrance des autres lorsque vous êtes en mesure de le faire, comment rendre les autres heureux avec des petits gestes de bonté, comment cela peut vous rendre plus heureux en retour.

8. Tolérance

Trop souvent, nous grandissons dans un quartier, où les gens sont le plus souvent identiques (du moins en apparence), et quand nous entrons en contact avec des gens qui sont différents, le ressenti peut être inconfortable, choquant, suscitant la peur. Exposer vos enfants à des gens de toutes sortes, de races différentes,  à la sexualité différente, à différentes conditions environnementales. Montrez-leur que non seulement il est normal d’être différent, mais que les différences devraient être applaudies, et que la variété est ce qui rend la vie si belle.

9. Faire face aux changements

S’il n’en fallait qu’une, je crois que celle-ci serait bien placée. Nos enfants grandissent dans un monde en constante évolution. Être en mesure d’accepter le changement, pour faire face à ce changement, pour naviguer dans le flux du changement, sera un avantage concurrentiel.  La rigidité est moins utile dans un environnement changeant que la flexibilité, la fluidité, l’écoulement.

Encore une fois, la modélisation de votre métier pour votre enfant à chaque occasion est important, et en leur montrant que les changements sont OK, que vous pouvez vous adapter, que vous pouvez saisir de nouvelles opportunités qui n’existaient pas auparavant, vous leur montrez que la vie EST le changement. La vie est une aventure, et les choses se passent rarement comme prévu, quelque soient les plans que vous avez fait – et cela fait partie de l’excitation de la vie.

Nous ne pouvons pas donner à nos enfants un valise tout prête avec un kit d’apprentissage, une carrière pour se préparer, quand nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve. Mais nous pouvons les préparer à s’adapter à quelque chose, apprendre quelque chose, à résoudre quoi que ce soit.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Laissez moi vos commentaires, je les lirai avec grand plaisir.

Bonne journée   

Philippe

Leave a Reply

Close Menu